Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Team Builder / Coach Professionnel / Formateur - Certifié Coach and Team ® - Facilitateur LHEP TM - Facilitateur LEGO® Serious play Métamorphoser la coopération avec la créativité

Roue d’Hudson, vive le printemps !

roue d'Hudson

roue d'Hudson

Nos rythmes biologiques

Notre vie est rythmée par des cycles plus ou moins conscients. L’alternance jour/nuit nous permet de faire une pause pour recharger nos batteries. Le sommeil est récupérateur et repose nos cellules grises. L’année est un éternel recommencement avec le cycle de changement des saisons ETE, AUTOMNE, HIVER et PRINTEMPS. Dans notre vie, nous souhaitons aller plus ou moins vite. Chacun dispose de son propre rythme. En autre, durant notre vie professionnelle, nous changeons de poste ou de projets plus ou moins rapidement. Un enseignant va chaque année faire un nouveau cycle avec de nouveaux élèves, de nouvelles classes et un nouveau programme. Pour les industriels, cela va dépendre du temps de développement du produit qui peut aller d’un an dans l’automobile à dix ans dans l’aéronautique par exemple. Il y a aussi notre propre horloge interne : à partir de combien de temps, pensons-nous maîtriser le poste, se sentir sans nouveau défi, commencer à s’ennuyer ? Cela varie aussi beaucoup selon notre personnalité et l’envie de nouveauté que nous souhaitons voir dans notre vie.

Le modèle de la roue d’Hudson

Frédéric Hudson, professeur à l’université de Colombia et coach, a mis en place un modèle très intéressant et inspirant, très utile pour voir plus clair dans notre vie. Il représente les changements de la vie, avec 4 phases que nous pouvons associer à une saison.

Il a distingué la phase de :

  1. Lancement associée à l’été est pleine d’énergie, de soleil, d’activité avec des journées longues.
  2. Désynchronisation associée à l’automne où les choses commencent à se faner, à perdre de sa vitalité, où les journées se raccourcissent.
  3. Désengagement associée à l’hiver, où tout est froid, un peu gelé et inactif, avec des journées très courtes.
  4. Renouveau associée au printemps et à la renaissance de la nature et la promesse de jours meilleurs.

Dans une phase 1 de notre vie professionnelle, nous sommes pleins d’ardeur car nos projets prennent forme et que nous sommes alignés entre nos croyances, nos valeurs et nos actes. Notre activité est en phase avec nous-même et permet de nous épanouir. Nous rayonnons parmi les autres. Nos relations sont au beau fixe. Notre énergie est à la fois haute, positive et tournée vers les autres. Tout est possible à ce stade de développement.


 

Ensuite, nous allons un jour ou l’autre atteindre un plateau (la transition entre les phases 1 et 2). Ce plateau peut prendre plus ou moins longtemps. Certains d’entre nous rentrent dans la routine et commencent à s’ennuyer. Notre énergie se transforme de positive en négative. Nous commençons à douter, à voir davantage les inconvénients, les contraintes, les rigidités de l’environnement dans lequel nous évoluons. Sur ce plateau, nous allons ressentir les étapes du deuil (Choc ou déni, Colère, Marchandage, Tristesse, Acceptation). Nous serons dans une énergie haute et tournés vers les autres, toujours actifs pour notre mission.  En revanche, notre esprit sera orienté négatif et dans le doute. Notre alignement se « désynchronise » et nous avons besoin de quelque chose d’autre sans savoir exprimer vraiment ce que c’est.

Un changement de niveau 1 peut s’opérer. Nous pouvons alors revenir vers le niveau « Lancement ». Dans ce cas, le changement est mineur. Nous prenons un nouveau projet. Ou bien, nous conservons la même mission mais dans une autre entreprise. Nous acceptons un poste différent dans notre corps de métier. Cette transformation va faire pétiller à nouveau notre vie. Nous serons très impliqués dans notre nouvelle mission.

Nous avons su alors améliorer la situation, écouter nos besoins et relancer nos projets.

Une alternative est d’aller vers le désengagement. Notre niveau d’action est bas. Notre énergie est basse et tournée vers nos besoins intérieurs. Nous pouvons avoir des répercussions sur notre santé, sur notre corps et sur notre mental. Nous sommes à la fois dans une énergie négative et faible. Nous pouvons être tristes, taciturnes, déprimés et atteindre un nouveau plateau.

 

Roue d’Hudson, vive le printemps !

Dans ce cas-là, nous parlons d’une transition de vie. Nous allons complètement redéfinir le sens de notre vie et choisir de changer de vie, de métier, bref de nous reconfigurer entièrement. À ce plateau aussi, il y aura les étapes du deuil. Cette phase d’hibernation est en fait positive, même si parfois elle est difficile à vivre car elle permet de faire le point sur sa vie et d’imaginer un futur autrement. Elle demande un temps d’introspection, de réflexion nécessaire pour se sentir bien dans sa peau. Nous allons réfléchir au sens de la vie, à nos valeurs, à ce que nous voulons apporter au monde. Certains parlent parfois de la crise de la « quarantaine ». C’est une crise existentielle forte.

La phase 4 de renouveau est caractérisée par une énergie basse et plutôt centrée sur soi, avec un esprit positif et plein de projets dans la tête. Dans cette phase, nous allons multiplier les initiatives, tester de nouvelles choses, expérimenter et planifier notre futur. La joie revient en nous avec un nouveau projet plus mûr en phase avec ce que nous sommes actuellement. Nous empruntons un nouveau chemin plein d’espoir, fleurissant.

De cette phase de renouveau ou de renaissance, nous arrivons à la phase de lancement. Tout ce que nous avons préparé devient mise en action, concrétisation, expérimentation, développement, coopération et partenariat. Nous avons la « pêche » et souvent le sentiment de réaliser notre rêve. Nous pouvons croiser nos regards avec des pairs et cultiver la confiance. Nous pouvons créer de la solidarité (voir article ) entre responsables.

 

Comment identifier dans quelle phase sommes-nous ?

Dans la phase 1, notre émotion principale est la joie. Nous sommes engagés, dynamiques, passionnés, pleins d’énergie. Nous communiquons notre enthousiasme et nos envies.

Dans la phase 2, nous exprimons nos doutes, nos mécontentements, notre insatisfaction et notre agacement. Nous pouvons avoir l’impression de nous ennuyer et de ne pas profiter pleinement de notre vie.

Dans la phase 3, notre énergie est à la fois basse et négative. Nous pouvons nous replier sur nous-même. Nos émotions sont plutôt la tristesse et la mélancolie. Nous procrastinons. Nous nous sentons fatigués et parfois même déprimés.

Dans la phase 4, nous nous sentons plus sereins, apaisés et déterminés. Nous savons vers quel cap aller, pas forcément encore comment.  Nous sommes pleins d’espoirs et d’envie de réussite. Nous avons retrouvé l’estime de nous-même.

Nous sommes toutefois tous uniques et chacun vit ces phases à sa manière.

 

À la lecture de cet article, dans quelle phase vous sentez-vous ?

Dans les quatre phases, il est intéressant d’avoir un œil extérieur pour se focaliser sur l’essentiel, prioriser l’important et prendre du recul sur sa situation. C’est ce que peut amener un coach professionnel avec son expérience, sa déontologie et ses outils éclairants.

 

J’aime beaucoup ce modèle de la roue d’Hudson car il permet de relativiser ce que chacun peut vivre et de se dire que nous sommes comme les autres. Je l’ai déjà utilisé dans plusieurs coachings individuels et cela amène une prise de recul sur sa vie, « oui c’est ça que je vis… ».

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article